La Moisson s'annonce...

Dans le cadre du festival Moisson d’Avril,
9ème biennale de la Marionnette de Lyon,
et pour célébrer les premiers fleurissements du printemps,
La BatYsse vous convie à découvrir la première création
qui pousse depuis quelques temps entre ses murs…

Trois pommes de suspension…

Cette soirée "Moisson à la BatYsse" orchestrée par Emmeline Beaussier
sera l'occasion de partager au sein de la maison Baty
un moment où s’entremêleront marionnettes,
conférence approximative, exposition non exhaustive,
pommes et musique…

Si ce printemps qui s’échauffe vous donne des coups de sang
Si le parfum des fleurs de cerisier vous monte la tête
ou si, aiguillonnée par l’acidité des premiers pollens,
votre lucidité sature déjà du goût sucré des promesses des pommes à venir,

Pélussin c’est pas loin,

faites fi des frilosités hivernales et venez croquer la pomme
avant qu’elle ne vous roule entre les doigts.
 
Virginie Schell et Gabriel Hermand-Priquet

L’événement se déroule entre les murs de la maison Gaston Baty avec une petite forme Trois pommes de suspensions, une performance La marionnette traditionnelle : petite conférence très approximative..., suivis d'un apéro (le 13) ou d'un goûté (le 14).
 
La marionnette traditionnelle : petite conférence très approximative..  (30 minutes)
Deux comédiens et un musicien vont nous faire partager leur vision un peu absurde de la marionnette par le biais d'une démonstration/explication décalée sur les quatre grandes techniques de manipulations (marionnette à fil, marionnette à gaine, marionnette portée, marionnette d'ombre).
Cette performance se déroulera au sein d'une (vraie) exposition sur les marionnettes traditionnelles.

Jean-Pierre Hollebecq (comédien/marionnettiste)
Marie-Pierre Pirson (danseuse/marionnettiste)
Raphaël Vuillard (clarinettiste)


Trois pommes de suspensions... (30 minutes)
Spectacle visuel, et musical de marionnette "sur cadre".
C'est le parcours d'une vie d'un petit personnage en trois étapes. Trois tableaux vivants, en suspensions, qui se succèdent et se construisent peu à peu sous nos yeux, chacun donnant sens au suivant comme au précédent, donnant lieu en fin de spectacle, à une petite installation poétique.

Pierre Mathevon (accordéoniste)
Emmeline Beaussier (plasticienne/marionnettiste)
Dominique Ryo (éclairagiste)
Gabriel Hermand-Priquet et Marie-Pierre Pirson (regards extérieurs)
Gilles Beaussier (construction du décor)